Programmation cinédanse 10e anniversaire

La diffusion est maintenant terminée. Merci d'avoir été au rendez-vous!

Un programme de 8 courts-métrages coups de cœur pour souligner les 10 ans de Regards Hybrides!

Regards Hybrides souffle ce mois-ci 10 bougies! Ce qui était au départ une simple plateforme web pour soutenir l’articulation et le développement de la cinédanse est devenu, au fil du temps, un véritable projet protéiforme : avec une programmation de diffusion, une offre de services, un événement-rencontre d’envergure et bien sûr la plateforme de ressources à son origine, Regards Hybrides est un projet unique en son genre qui ne s’essouffle pas! Pour l’occasion, 8 courts-métrages internationaux coup de cœur vous sont offerts en visionnement gratuit du 1er au 8 juin. Lire le communiqué de presse complet >>>

En complément, nous vous invitons à écouter l’épisode «Lorsque le cinéma et la danse entament un pas de deux» du balado Camera Lucida, animé par Charlotte Dronier  et produit par L’Observatoire du cinéma au Québec, dans lequel Priscilla Guy fait le point sur Regards Hybrides, avant de s’engager dans une passionnante discussion sur la danse et le cinéma avec Louise Lecavalier!

Visionnez dès maintenant les 8 films coups de cœur de Priscilla Guy :

«Kaduna» de Jacob Jonas, Ridwan Adeniyi & Vinson Fraley | Nigeria & États-Unis, 2021

Un mouvement né de la migration et de la distance, de la ressemblance et de la différence. Dans cette langue née d’un commun accord, nous cherchons à effacer l’illusion que nous sommes séparés les uns des autres et de l’environnement qui nous unit. Nous ne sommes ni plus grands ni plus petits. Nous sommes une fraternité. Une parenté.

Les frères et danseurs autodidactes Victory et Marvel Ebinum explorent les liens familiaux dans le paysage de leur pays natal, le Nigeria. Avec une chorégraphie originale de Vinson Fraley, originaire de New York, Kaduna comporte une partition originale du compositeur Anibal Sandoval, basé à Los Angeles, et est codirigé par Ridwan Adeniyi, membre de la Critics Company basée au Nigeria, et Jacob Jonas.

«Le ballon de l'amitié» de Liane Thériault, Karenne Gravel & Emmalie Ruest (Dans son salon) | Canada, 2014

Le ballon de l’amitié nous plonge dans l’univers de deux êtres fragiles où des instants partagés se jouent et se rejouent en huis clos. Les deux femmes cherchent à remplir le vide qui occupe leur quotidien, à donner un sens à la présence de l’autre et à la mémoire d’un vécu. Peu à peu, le public est témoin de l’évolution de la relation des deux personnages à travers la nature changeante de leurs interactions. Des moments de tension laissant croire à un conflit s’opposent à des moments de complicité évoquant la confiance et le jeu.

«There is a Place» de Katrina McPherson, Sang Jijia & Simon Fildes | Royaume-Uni & Chine, 2010

There is a Place est une vidéo-danse de Sang Jijia, Katrina McPherson et Simon Fildes. Le film a remporté le prix du jury pour la meilleure vidéo-danse au San Francisco Dance Film Festival en 2011, avec de nombreuses projections internationales ultérieures, notamment à Amsterdam, Hong Kong, Utah et Buenos Aires.

«Private I’s» de Dana Ruttenberg & Oren Shkedy | Israël, 2012

Private I’s suit la construction, l’éruption, la corruption et la destruction du soi et de l’autre masculin. Il étudie les limites de la masculinité et les forces qui agissent sur le corps, tout en empruntant à différentes cultures et modalités. Le langage du mouvement est issu de formes et de concepts traditionnels faisant partie intégrante des arts martiaux. Il le traduit en une expression contemporaine individualisée de différentes manières, tout en le contrebalançant avec les gestes banals de tous les jours de la relation masculine.

«Landscape» de Terrance Houle | Canada, 2007

Landscape raconte l’histoire d’un homme autochtone poursuivi par une entité inconnue, pour finalement rencontrer son destin dans le paysage de son peuple. Ce court-métrage tourné en Super 8 est inspiré de photos réalisées par l’artiste.

«SUPERMAMBO» de Benito González | Mexique, 2002

Composé presque exclusivement d’images fixes, ce film joue avec le concept de stop-motion et de répétition rythmique pour créer un clip dansé alternatif pour la chanson Supermambo du groupe de rock argentin La Portuaria. La vidéo met en vedette Evoé Sotelo et Benito González du Quiatora Monorriel Dance Group.

«Separate Sentences» de Amie Dowling, Reggie Daniels & Austin Forbord | États-Unis, 2016

Separate Sentences est un film de danse qui explore l’impact générationnel de l’incarcération et les conséquences néfastes sur les familles et les communautés. Les membres de la distribution sont des artistes de San Francisco, dont certains ont été incarcérés ou sont des membres de la famille de personnes incarcérées. Le film a été projeté dans des festivals de cinéma, des universités, des centres communautaires et des conférences. Separate Sentences a remporté des prix du public et du meilleur film aux niveaux national et international. Consultez le mot de l’équipe de réalisation, à propos de leur réflexion en constante évolution. >>>

«Lay me low» de Marlene Millar & Sandy Silva | Canada, 2015

Interprétée par dix danseurs·euses, musiciens·nes et chanteurs·euses, cette œuvre crée un espace d’expériences collectives sur le thème du deuil à l’aide de la chanson et du mouvement en communion.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest